Retour

LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE APPELEE RE 2020 : un virage à anticiper

LA NOUVELLE REGLEMENTATION THERMIQUE APPELEE RE 2020 : un virage à anticiper
Partager

Les enjeux de celle-ci sont : construire des bâtiments toujours plus performants énergétiquement tout en diminuant l’empreinte carbone.

Un nouveau défi arrive le 1er janvier 2021 pour les maisons neuves !

Pour le moment, les constructeurs ont l’obligation de respecter la RT 2012 soit de limiter la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs à un maximum de 50KWhep/m2 par an en moyenne.

Lors de la construction, la RT 2012 se traduit par l’utilisation d’au moins une source d’énergie renouvelable, une surface minimale de baies vitrées, un système de ventilation, équipements et matériaux performants.

Ce que la RE 2020 va apporter de plus :

  • Diminuer l’empreinte carbone
  • Améliorer la performance énergétique
  • Garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires.

L’empreinte carbone va ainsi être mesurée, la volonté étant d’aller vers le bas carbone ce qui implique l’utilisation de modes de construction peu émissifs, d’énergies décarbonées et bien sûr de matériaux biosourcés. Ceci afin de réduire par 4 la consommation actuelle moyenne des bâtiments.

La RE 2020, c’est le sens de l’histoire, il est important aujourd’hui de pouvoir prendre en compte les émissions de CO2 d’un bâtiment neuf. Il va falloir construire mieux pour consommer moins. Le résultat sera l’ensemble du travail des artisans et sera partagé par toutes les équipes qui construisent. Les artisans auront un rôle prépondérant car ce sont eux qui, sur le terrain, vont être les principaux acteurs de ce changement.  La RE 2020 va demander une obligation de résultat. Les grands objectifs de la loi sont précisés dans son titre. Ils concernent principalement l’effet de serre : la loi encourage les processus moins émetteurs de gaz à effet de serre et moins polluants pour l’air. Elle pose les bases d’une « stratégie nationale bas-carbone « devant permettre à la France d’atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effets de serre sur les moyens et long termes ( -40% en 2030, /1990 et – 75% de 1990 à 2050).

échéancier réglementation thermique

Vers quel système constructif faut-il aller ?

Le prêt à poser va se développer. Parallèlement aux matériaux, des systèmes complets vont se développer pour faciliter le travail aux artisans, mais aussi pour contrôler l’aspect carbone. Mieux gérer l’énergie est un enjeu majeur. Le solaire thermique, le photovoltaïque, les pompes à chaleur ou le bois biomasse vont devenir incontournable.

De sa date de mise en place à son contenu exact, le suspense est de mise.

COPYRIGHT CLAIRE DEMEURE CMCD Sarl.

MAISON OPTIMISEE RT 2020

Contactez-nous